Docteur Alain Herard (POUR)

Dr. ALAIN HERARD est chirurgien urologique à la  Polyclinique de Courlancy.

Enjeux : Pour le Dr. Alain Herard, les enjeux sont le bien-être des patients et le confort du chirugien

Argument 1 : une vision 3D qui permet une meilleure visibilité de la zone à opérer

Argument 2 : le robot permet la réalisation de certains gestes difficiles pour l'homme grâce aux six axes de travail permis par les bras robotisés.

Argument 3 : Moins de douleurs post opératoires

Argument 4 : La coelioscopie, qui consiste à intervenir au moyen d'incisions de petite taille, réduit les risques d'infections.

Argument 5 : Moins de saignements

Argument 6 : De petite cicatrices

Argument 7 : La dureé d'hospitalisation est plus courte car la récupération du patient est plus rapide

Argument 8 : Ce n'est pas le robot qui opère mais l'opérateur humain: "Un robot n'est ni autonome ni programmable ce n'est qu'un outil"

Argument 9 : En cœlioscopie, le chirurgien est de côté et tient ses instruments à bout de bras, au risque d'amplifier les imperfections de ses gestes et notamment les tremblements. En chirurgie robotisée, il travaille dans l'axe, et les mouvements brusques sont filtrés.

Argument 10 : La dextérité des bras du robot (mobile sur six axes) permet de réaliser des gestes - certaines sutures par exemple - quasi infaisables pour la main humaine.

Auteur : Interview du Dr. Alain Hérard conduit par Emmanuel Perrin

Titre : Chirurgien des robots pour une meilleure precision

date :  le 24 avril 2011

Nature : article sur internet http://www.maxisciences.com/chirurgie/chirurgie-des-robots-pour-une-meilleure-precision_art14065.html

 

Th